Valise ouverte

Ce projet s’inscrit dans la continuité de la résidence menée par le Collectif Blick à Villeurbanne de septembre 2014 à avril 2015. Ré-inventant son histoire à partir de ses photographies d’archives familiales, celles du territoire et des photographies prises à Villeurbanne, Chloé Colin se tourne vers des familles ayant vécu des expériences similaires à celles de sa famille. Allant de découvertes en découvertes, elle décide d’approfondir ce travail et de le nourrir d’un questionnement scientifique plus solide.

Comment les nouvelles générations se souviennent-elles d’événements qu’elles n’ont pas vécus ? Par quels biais ces histoires sont-elles véhiculées et intégrées dans le quotidien de descendants sur un autre territoire ?

Chloé Colin, artiste photographe et vidéaste du réseau Blick, et Anna Colin Lebedev, sociologue, toutes deux d’origine juive, émigrées de troisième et première génération, tentent d’élucider ces questions de la transmission de la mémoire familiale dans l’exil, en posant un regard croisé scientifique et artistique sur le vécu familial de personnes d’origine juive en Rhône-Alpes au XXe siècle, plus particulièrement à Lyon, Villeurbanne et Saint-Fons. Ces témoignages font écho à leur histoire et les amènent à s’interroger sur leur propre quête. La démarche est celle d’un va-et- vient entre le personnel et le collectif, les lieux d’implantation et les lieux de départ, la transmission et ses failles, le sensible et le sensé.

maman_cimetiere_tunis

Après avoir finalisé les partenariats et le cadrage scientifique en 2015, les deux intervenantes ont abordé leur premier terrain d’enquête, Villeurbanne, en lien avec une classe de 3ème Segpa du Collège St Exupéry.

Cette première phase a fait l’objet d’une restitution (exposition, projection et table ronde) au Rize dans le cadre du festival « Traces » en Rhône-Alpes. Une deuxième phase est annoncée et se tiendra cette fois à Saint-Fons et à la Duchère, en lien avec la famille de l’artiste Chloé Colin, ce qui donnera naissance à la réalisation d’un film et à l’édition d’un livre.

Ce projet bénéficie du soutien de la DRAC et de la Région Rhône-Alpes dans le cadre de l’appel à projet « Mémoire du 20ème siècle », de la ville de Villeurbanne, du CMTRA et de la MJC de Villeurbanne.