St-Fons, Les clochettes

En référence à Georges Perec et à sa façon d’aborder le territoire par l’écriture, les artistes de Blick ont mis en place un prototype de  projet “Espèces d’espaces” permettant d’aborder un territoire en image, dans une confrontation permanente entre l’intériorité, ce qui est vécu, ressenti et des données objectives (historiques, anthropologiques etc.)

Partant de ses propres questionnements sur le territoire et de recherches photographiques dans des quartiers de Lyon (Vaise et Gerland), Chloé Colin a développé un projet pilote à St-Fons (69) en 2013-2014 “Espèces d’espaces : Les Clochettes”. 

Via ce projet expérimental et participatif, Amandine Bailly, Chloé Colin et Delphine Belley – membres du collectif Blick- ont travaillé sur la question de l’appartenance au quartier des Clochettes de janvier à juin 2014, auprès de deux groupes d’habitants de Saint-Fons : la classe de 6ème 1 du Collège Alain et un groupe d’adultes mobilisé par le tissu associatif local. Dans le cadre de ces ateliers, les participants ont été incités à exprimer leur ressenti sur le quartier des clochettes par le biais de la photographie à travers des créations personnelles. Des réalisations collectives ont permis de créer du lien entre les groupes et d’aborder trois approches photographiques différentes : le documentaire créatif, la fiction et l’expression sensible. Ces ateliers ont été ponctués par des moments fédérateurs ouverts à tous les habitants de Saint-Fons : visite de quartier commentée, visite d’exposition, rencontre autour de la mémoire de Saint-Fons, jeu Pause Photo Prose des rencontres d’Arles et rencontres en image. Des habitants de Saint-Fons ont également été invités à témoigner des changements survenus dans le quartier des Clochettes devant une caméra.

• Un mot : une photo

Des temps de réflexion ont été organisés autour des notions de photographie, de territoire et d’identité. 60 mots on été extraits de ces échanges pour parler du quartier des Clochettes.
Amandine Bailly et Chloé Colin ont ensuite fait circuler un appareil photographique argentique pour permettre aux participants de saisir ces mots, ces échantillons de quartier, ces bouts de territoire.

• Portrait

Amandine Bailly et Chloé Colin ont installé un studio éphémère dans la bibliothèque des Clochettes. Avec les participants, elles ont travaillé à l’élaboration d’un protocole leur permettant de photographier les habitants de Saint Fons à l’identique. Les habitants ont pu régulièrement se rendre à la bibliothèque pour rencontrer des habitants et les photographier. Un mur d portrait à été exposé au sein de la bibliothèque des clochettes durant l’été 2014.

• Affiches de cinéma

Delphine Belley a animé, avec le soutien d’une équipe plateau, des photographies de mise en scène. Elle a demandé aux participants de porter un regard différent sur leur quartier et de l’imaginer comme le décor d’un film qu’ils s’inventeraient. Les participants sont à la fois devenus les scénaristes d’une fiction et  les protagonistes d’un film. Ils ont réalisé les affiches ces films. Comment créer une fiction, inventer, transposer une histoire dans ce qui semble familier?

• Espace Léon Blum

Amandine Bailly a photographié les habitants du quartier des clochettes dans l’espace « Léon Blum ». Ces photographies ont été réalisées en collaboration avec le danseur hip-hop Lewis Achache de St-Fons. Les participants ont d’abord suivi une initiation au breakdance, puis ont été guidé par le danseur hip-hop lors de la séance photo.

• Espèces d’Espaces : Les clochettes 

En référence à Georges Perec, Chloé Colin a réalisée une vidéo d’entretiens invitant les habitants du quartier des clochettes à évoquer leur rapport à ce quartier.