Le parti pris des choses

Il s’agit du deuxième volet d’une interprétation visuelle du livre Le parti pris des choses de l’écrivain Francis Ponge. En décrivant des « choses », éléments du quotidien délibérément choisis pour leur apparente banalité, le poète entend renouveler notre perception du monde. Reprenant cette « méthodologie », Chloé Colin a invité les résidents de la maison de retraite à réfléchir aux objets constitutifs de leur univers.

Cet atelier a été mis en place par la maison Bouchacourt en partenariat avec le musée de la Bresse grâce au soutien de la région, de la DRAC et de l’ARS Auvergne Rhône Alpes. Il a également bénéficier du soutien du département de l’Ain et de la mairie de Saint-Laurent sur Saone.
Chloé Colin a réalisé « Le parti pris des choses » à partir d’une collecte d’objets, de portraits, de photographies et de textes auprès de douze résidents de la maison Bouchacourt à Saint-Laurent sur Saone. En parallèle, elle a aussi travaillé sur la question d’objets du quotidien avec des élèves du Lycée Saint Louis à Crest.