L’appel de la Forêt

Étroit sentier qui s’enfonce dans une sombre forêt à peine éclairée par un rayon de lune, silhouette tortueuse d’un arbre mort, bruissement des feuilles, craquement d’une branche, sensation d’une vie foisonnante et cachée…Chaque période historique, chaque région forestière compte son lot de légendes, de contes et de mythes. La forêt joue un rôle prépondérant dans la commune d’Arvière-en-Valromey, dans la mesure où elle occupe la moitié du territoire et qu’elle constitue un élément essentiel aussi bien pour les loisirs, les croyances que pour les activités économiques.

Chloé Colin s’intéresse aux différents usages de la forêt dans ce territoire qu’elle habite, menant une exploration sur cette ligne fragile et instable entre imaginaire et réalité, dessin et photographie; les deux médiums se rencontrant pour brouiller les pistes et créer de nouveaux territoires. Elle réalise cette exploration en lien avec les écoles de Virieu-le-Petit et de Brénaz avec qui des randonnées créatives sont mises en place en lien  avec les habitants de la commune: chasseurs, botanistes, philosophes, randonneurs. Chaque randonnée est l’occasion pour les enfants de mieux connaître leur territoire et de découvrir une pratique artistique.

La première partie du projet a été mise en place autour de la chasse, des bêtes sauvages et de la création sonore en collaboration avec le compositeur sonore, Ahmed Boubakeur – https://www.lesmotsdetraverse.com. Cette sortie a donné lieu à la création d’une capsule sonore. En raison du confinement, la suite du projet est pour l’instant en suspens.

Ce projet est soutenu par la DRAC, la DAAC Auvergne Rhône-Alpes et la commune d’Arvière-en-Valromey.