La Clairière

Le deuxième volet du Projet Traces, réalisé en 2014 et 2015, s’est intéressé à la mémoire ouvrière et paysanne.

« Après moi le déluge » est un film  de 30 minutes co-réalisé par Amandine Bailly et Chloé Colin auprès d’anciens ouvriers du textile et d’anciens agriculteurs originaires de Tarare et ses environs, sur la question des modes de vie et de la mémoire.

Ce film est le résultat d’un projet participatif d’un an et demi mené auprès des résidents de l’Ehpad la Clairière à Tarare, qui les a conduit à se rendre sur les lieux de leur histoire.

A travers les témoignages des résidents de l’Ehpad « La clairière », les intervenantes cherchent à mettre en lumière la mémoire des lieu, en sollicitant une mémoire subjective de l’ordre du ressenti et du souvenir pour construire, avec les résidants, un nouvel univers poétique et imaginaire.

Avec le soutien de l’Agence régionale de santé Auvergne- Rhône-Alpes, du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du programme régional Culture et Santé, animé par interSTICES; et la Fondation Générations Solidaires sous l’égide de la Fondation de France.