Archives du Futur

Projet artistique et participatif à Tarare (2016-2018)

Trois artistes, Chloé Colin, Damien Brailly et Anna Siekierska, travaillent en collaboration autour d’un ensemble urbain en voie de destruction : La Plata, situé à Tarare. Intéressés par cet espace architectural emblématique d’une certaine idée de l’habitat social, ils mettent en commun leurs différents savoir-faire dans le but de réaliser un projet artistique mêlant photographie, sculpture et recherche documentaire autour de La Plata, son architecture et son histoire, et en interaction permanente avec ses habitants (ceux qui ont quitté les lieux autant que ceux qui refusent de partir) grâce à des ateliers créatifs ouverts à tous.

Naviguant autour de la question de la mémoire dans cette zone anciennement dédiée à l’industrie textile, les artistes auront pour objectif d’interroger le rapport intime que les habitants entretiennent avec leur lieu de vie, de trouver ce point d’intersection où l’histoire d’un lieu se confond avec celle des gens qui l’occupent, et de porter un regard singulier sur l’architecture du quartier, sur les traces que ce quartier laissera autant sur le terrain que dans les mémoires, après sa destruction.

En partant des traces de ce lieu, les artistes reprennent l’esthétique de l’utopie pour rebâtir les fondations d’un avenir commun. Ce projet se terminera par la mise en place d’une exposition itinérante sur le territoire de la COR, par l’édification d’une sculpture pérenne à l’emplacement du nouveau quartier en construction, ainsi que par l’édition d’un « dictionnaire subjectif » mêlant photographies, textes, récits auquel auront contribué les participants aux ateliers animés par les artistes de Blick.

Ce projet au long cours est soutenu par la Communauté de Communes de l’Ouest Rhodanien (COR) dans le cadre du Contrat urbain, la Ville de Tarare, le CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires) et la fondation Inpact.